Share
recherche avancée

EX : membre, droit bancaire, statuts etc

Share

CPI programme d’accueil de juristes

Veuillez noter que la CPI a ouvert le processus de recrutement pour le programme d’accueil de juristes 2017.

 

Le programme est ouvert aux juristes venant de pays faisant l'objet d'une situation ainsi que de pays en examen préliminaire devant la CPI (République Centrafricaine, Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo, Géorgie, Kenya, Libye, Mali, Soudan [Darfour], Uganda, Afghanistan, Burundi, Colombie, Gabon, Guinée, Iraq, Nigeria, Palestine, Grèce, Cambodge, Ukraine).

 

Veuillez noter que le programme est aussi accessible aux ressortissants de beaucoup d’autres Etats Parties au Statut de Rome qui figurent sur la liste d’États « en cours de développement » selon le barème des Nations Unies (https://unstats.un.org/unsd/methodology/m49)

 

Plus d'informations, voir ci-dessous.

 

https://farm4.staticflickr.com/3873/14729264687_75bed6aea4_t.jpg

 

Unité administrative :

Chambres/Présidence, Bureau du Procureur ou Greffe  

Lieu d'affectation :

La Haye - NL

Durée de l'engagement :

3 mois

Salaire:

€ 2 300 

Date limite de dépôt des candidatures :

31/10/2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Documents devant accompagner la candidature
 

·        Le formulaire relatif aux fonctions et responsabilités dûment rempli (voir l’étape 1 sur la page « Mon profil » dans le système eRecruitment).

·        Une lettre de motivation dans laquelle le candidat indiquera l’entité administrative (Chambres/Présidence, Bureau du Procureur ou Greffe) à laquelle il souhaite être affecté, en faisant figurer clairement son premier et son deuxième choix. Les candidats peuvent aussi exprimer leur préférence quant au type de travail souhaité au sein de l’entité pertinente ; toutefois, la Cour ne sera pas toujours en mesure de répondre aux souhaits exprimés.

·        Une lettre de recommandation.

·        Veuillez noter que les candidats qui ont participé dans le programme d’accueil de juristes ou qui ont été des professionnels invités à la CPI, ne peuvent pas à nouveau se porter candidats.

 

Durée du contrat

Les professionnels invités (PI) travaillent à plein temps pendant une période de trois mois (la date de début à déterminer d’un commun accord avant la prise de fonctions) et uniquement jusqu’au 31 mai 2018.

Rémunération

Le programme d’accueil de juristes est financé par une subvention de la Commission européenne. La Cour versera aux candidats sélectionnés une somme mensuelle de 2 250 euros (compte tenu de la déduction obligatoire d’une somme de 50 euros au titre de l’assurance maladie d’urgence). Veuillez noter que dans le cadre de votre admission au programme d’accueil de juristes, la CPI n’est pas en mesure de vous aider à faire venir votre famille avec vous dans l’État hôte. Si vous souhaitez faire venir votre famille avec vous, vous devrez vous charger vous-même des formalités nécessaires, conformément à la législation et aux règlements de l’État hôte.

Informations générales 

Le programme d’accueil de juristes a pour but d’offrir la possibilité de travailler à la CPI à des représentants légaux et/ou autres professionnels du droit originaires de pays faisant l’objet d’une situation [actuellement : Côte d’Ivoire, Géorgie, Kenya, Libye, Mali, Ouganda, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Soudan (Darfour)], de pays/dossiers faisant l’objet d’un examen préliminaire (actuellement : Afghanistan, Burundi, Colombie, Gabon, Guinée, Iraq, Navires battant pavillon comorien, grec et cambodgien, Nigéria, Palestine,  et Ukraine), et d’États parties à la CPI qui sont des pays en voie de développement* (de préférence des États non représentés ou sous-représentés parmi le personnel de la Cour).

Les participants à ce programme pourront acquérir une connaissance et une expérience directe de la CPI et de ses procédures, ce qui leur permettra de développer leurs compétences juridiques et leur connaissance du système mis en place par le Statut de Rome, et, par la suite, de transmettre à leurs institutions d’origine les connaissances, meilleures pratiques et enseignements acquis lors de leur séjour. Observer le fonctionnement de la seule juridiction pénale internationale permanente permettra également aux participants de contribuer, dans leurs pays respectifs, au développement des capacités nationales en matière d’enquêtes et de poursuites concernant les crimes relevant de la compétence de la CPI. À l’issue de leur contrat, les juristes devront aussi présenter un court rapport décrivant en détail leur expérience et leurs activités.

*On peut trouver les informations relatives aux pays en voie de développement admissibles á participer ici, dans l'onglet "Developing regions"http://unstats.un.org/unsd/methods/m49/m49regin.htm   


Fonctions et responsabilités

Les fonctions et responsabilités des juristes sont extrêmement variées et dépendront principalement de l’unité administrative de la Cour à laquelle ils seront affectés, ainsi que des besoins opérationnels. Vous trouverez de plus amples informations sur les activités de chaque organe de la Cour en cliquant sur ce lien. Ces fonctions et responsabilités dépendront aussi du profil des candidats et, dans la mesure du possible, des préférences qu’ils auront exprimées. Ainsi, les fonctions et responsabilités précises de chaque juriste seront déterminées par l’unité administrative qui les accueillera et seront communiquées aux candidats sélectionnés au moment où leur sera envoyée une offre de participation au programme.


Qualifications requises

Formation:
La Cour souhaite attirer des juristes ayant un solide parcours universitaire, mais d’autres candidatures pourront également être examinées.

Expérience:
Seront favorablement accueillies, par exemple, les candidatures de personnes qui ont travaillé pendant au moins trois ans pour des organisations gouvernementales, non gouvernementales ou intergouvernementales, des juridictions nationales et des organes de la société civile dans son ensemble, des personnes qui ont exercé les professions de juge, de magistrat instructeur, de procureur ou d’avocat dans un domaine en rapport avec les travaux de la Cour, ou des personnes dont l’activité professionnelle universitaire consiste à mener des recherches, rédiger des publications ou enseigner dans une discipline en rapport avec les travaux de la Cour.

Connaissances, capacités et aptitudes:

·         Capacité de s’adapter à un environnement de travail multiculturel et multilingue, regroupant les principales traditions juridiques du monde.

·         Capacité de travailler efficacement aussi bien en équipe que de manière indépendante.

·         Bonnes connaissances informatiques (en particulier des applications de la suite Microsoft Office).

·         Discrétion, fiabilité, rigueur intellectuelle, précision, persévérance, honnêteté, créativité, esprit d’équipe et intégrité sont également des qualités importantes.


Connaissances linguistiques:
La maîtrise de l’une des langues de travail de la Cour (français ou anglais) est requise. Une connaissance pratique de l’autre langue est considérée comme un atout. La connaissance d’une autre langue officielle de la Cour (arabe, chinois, espagnol ou russe) constitue un atout.

 

Haut de page