Share
Búsqueda avanzada

Ej: miembro, derecho bancario, estatutos, etc

Share

DERECHOS HUMANOS

La Commission des Droits de l’Homme travaille sur les normes fondamentales et recours potentiels susceptibles d’être utilisés par l’avocat dans l’exercice de sa profession, qu’ils découlent de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ou d’autres textes et conventions internationaux ou régionaux.
 
Elle a pour vocation de fournir aux avocats une possibilité de dialogue et d’échange notamment sur les différents outils juridiques relatifs à la sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, en particulier dans le domaine du respect de la dignité humaine, du procès équitable, des médias et moyens de communication.
 
Elle traite des dossiers de fond, tels les droits de la personne en détention, la protection contre la torture, la liberté d’expression, l’abolition de la peine de mort, les droits de la femme, les droits de l’enfant, les droits des victimes de la traite des êtres humains, le statut des réfugiés et les problèmes engendrés par la migration forcée.
 
Dans ses séances de travail lors des congrès annuels, la Commission traite des sujets d’actualité, tels les droits de la personne arrêtée (Istanbul), la liberté d’expression (Miami), le secret et la justice (Dresde), la protection des droits de l’homme dans le contrat de travail (Macao), le droit à l’assistance de l’avocat et l’exercice effectif des droits de la défense à travers le monde (Florence), les droits de l’homme face à la criminalité organisée transnationale (Valence), l’impact des attentats terroristes sur les droits de l’homme et le droit à réparation et indemnisation des victimes de ces actes (Budapest).
 
La session durant le prochain congrès annuel qui se tiendra à Toronto aura pour thème principal « les droits de l’homme face aux réalités actuelles » et ciblera notamment l’impact des conflits armés internes sur les droits de l’homme et, en particulier, le cas des naissances non déclarées d’enfants de parents déplacés forcés, les conséquences de l’état d’urgence décrété dans certains pays dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, ainsi que les effets de l’extrémisme violent sur les droits de l’homme.
 
La Commission suit également de près l’évolution de la jurisprudence en matière des droits de l’homme, en particulier celle de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, et organise régulièrement, à cet effet, des séminaires portant sur diverses questions de procédure ainsi que sur les décisions récentes et leur portée.
 
La Commission réunit des avocats de différents pays qui, à travers les débats et les échanges avec les autres membres et les conseillers régionaux de la Commission, profitent d’une approche multinationale, comparative et actualisée des droits de l’homme, enrichie par les spécificités particulières des systèmes juridiques nationaux.
 
Tout membre de l’UIA peut adhérer à la Commission et profiter ainsi, à travers les débats et les échanges avec les autres membres et les conseillers régionaux, d’une approche multinationale, diversifiée, comparative et actualisée des droits de l’homme, enrichie par les spécificités particulières des systèmes juridiques nationaux.
 

 

Volver arriba